La tempête Xynthia

Si la tempête Xynthia, le 28 février 2010, n’a pas directement affecté l’Aquitaine, le GIP ATGeRi a été sollicité par l’État-Major de la Zone de Défense Sud-Ouest, le jour même, pour effectuer des vols de reconnaissance sur la Gironde (estuaire de la Gironde), la Charente-Maritime et ses îles (Aix, Oléron et Ré).

 

Cette mission avait un double objectif :

  • identifier les secteurs fortement inondés
  • localiser les dégâts sur les grandes infrastructures de communication (réseaux routier, ferré, etc.).

Un premier vol a permis d’informer l’EMZ que l’Île de Ré était coupée en trois zones et que la Vendée était particulièrement touchée. Ces informations ont aidé les autorités à dimensionner les moyens en fonction de la localisation et de l’importance des dégâts.

Deux vols complémentaires avec le Laboratoire régional des ponts et chaussées ont servi à la localisation des digues endommagées sur l’ensemble du littoral de Charente-Maritime et de l’estuaire de la Gironde.