FORETDATA

Des outils d’analyse du territoire forestier

Suite à la tempête du 24 janvier 2009, à l’issue de laquelle 223 000 ha de forêt avaient été estimés touchés à plus de 40%, la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) et la Région Aquitaine en accord avec la filière forêt-bois-papier, ont mandaté le GIP ATGeRi pour mettre en œuvre un observatoire de la reconstitution forestière.

 

Opérationnel dès août 2009, cet observatoire avait pour vocation première d’être l’outil de pilotage du Plan Chablis après la tempête Klaus en permettant d’une part, d’assurer un suivi cartographique des travaux de nettoyage et de reconstitution des parcelles forestières bénéficiant des aides publiques mais également d’avoir une vision synthétique objective de l’avancement de la dynamique de reconstitution du massif des Landes de Gascogne. Ce suivi permet de disposer d’informations techniques, territoriales et financières.

Depuis, il évolue au fur et à mesure des actions menées sur le massif des Landes de Gascogne :

  • suivi des attaques phytosanitaires (scolytes, hylobes…)
  • dégâts de cervidés,
  • lancement du projet de compensation Carbone,
  • action de regroupement de la petite propriété sur le département des Landes.

 

 

Ces outils sont disponibles pour les acteurs concernés par le sujet :

  • Les services de l’Etat (SGAR, DRAAF, DDT(M), ASP),
  • Les Conseils Départementaux et le Conseil Régional,
  • La filière forêt-bois-papier,
  • Les propriétaires forestiers privés.

 

Documents à télécharger :

Bilan Observatoire KLAUS 2012,

Bilan Observatoire KLAUS 2013,

Principes de l’Observatoire KLAUS

 


De l’Observatoire KLAUS à FORETDATA

Le plus grand progrès de l’Observatoire de la reconstitution de la forêt suite à la tempête KLAUS est la démonstration faite par la filière qu’un partage d’informations structurées apporte un gain collectif pour l’économie régionale, la forêt française, mais aussi un gain direct pour les entreprises.

Afin de se doter d’un observatoire de la forêt qui puisse perdurer après la reconstitution tempête a été mis en place le projet FORETDATA. L’intérêt général est double, à la fois collectif pour la filière et l’économie régionale, mais aussi pour chaque entreprise forestière dans l’amélioration directe de sa compétitivité.

Le projet propose la mise en œuvre d’une plateforme neutre destinée à l’ensemble des acteurs privés et publics de la filière forêt-bois-papier permettant la consultation d’un ensemble de données cartographiques et de synthèses.

Il s’agit de mutualiser, dans un cadre sécurisé d’échanges de données, les informations de la filière pour en améliorer sa compétitivité, disposer d’un outil de connaissance des massifs forestiers et répondre aux besoins des acteurs économiques dans un objectif d’intérêt général pour la filière.